Les news qui ont marquées la journée :

Voici un rapide résumé de la journée en news (news provenant de flux RSS).

Un fournisseur d’Apple pour le MBA ferme pour cause de pollution

via Gizmodo, de Rénald le 17 Oct 2011

Où l’on apprend que, Catcher Technology, un fournisseur d’Apple pour le MacBook Air a dû fermer partiellement une usine en Chine pour cause de… pollution.

C’est le Wall Street Journal qui nous apprend que la population habitant à proximité de l’usine s’est plainte auprès des autorités locales.

« Une étrange odeur » se dégageait de l’usine d’après les habitants. Elle a donc dû fermer partiellement et ne pourra réouvrir totalement qu’après une mise en conformité.

Le fournisseur produit principalement les châssis des MacBook Air ainsi que ceux de smartphones.

Selon le P-DG de Catcher Technology : « Les livraisons à nos clients vont inévitablement être retardées. » Il précise également ne pas être certain de la date de réouverture totale de l’usine. Toujours est-il que Catcher livrera 20% de pièces en moins en octobre et 40% en moins en novembre.

Selon certains spécialistes, ces dernières années, Apple travaillerait avec une vingtaine de fournisseurs connus pour bafouer des lois relatives à la protection de l’environnement.

Pour les consommateurs que nous sommes, cela signifie qu’il faudra probablement compter sur des ruptures de stocks dans les semaines et les mois qui viennent.

[trailer]


Shigeru Miyamoto – by Luis Arriola

via it8Bit, de pacalin le 17 Oct 2011

Shigeru Miyamoto – by Luis Arriola


Optimiser Windows pour votre disque SSD

via Korben, de Korben le 17 Oct 2011

Si vous êtes sous Windows et que vous avez un disque SSD, vous cherchez peut être un moyen de l’optimiser ? Pour cela, il existe des logiciels, comme SSD Fresh, un freeware, permettant de bloquer la défragmentation du disque, mais aussi d’optimiser Windows pour qu’il utilise le disque au maximum de ses capacités.

Par exemple désactiver l’indexation automatique des fichiers pour augmenter la durée de vie du disque, ou encore mes logs, le prefetch…etc histoire de réduire les écritures inutiles. C’est vous qui choisissez ce dont vous voulez vous passer. Il est possible de désactiver les points de restauration mais honnêtement, je ne vous le recommande pas.

uebersicht Optimiser Windows pour votre disque SSD

L’outil est téléchargeable gratuitement ici.

[Source]

flattr this!


Des journalistes et des hackers français menacés de mort à cause du DPI

via Korben, de Korben le 17 Oct 2011

Mes amis de Reflets.info, accompagnés par le groupe de hackers Telecomix enquêtent depuis des mois et des mois sur les liens très étroits qu’entretiennent le gouvernement français, les dictatures comme la Syrie, la Libye et les entreprises françaises telles que Amesys filiale de Bull. (Full disclosure : je suis hébergé par une autre filiale de Bull)

Le hic avec ces entreprises françaises, c’est qu’elles vendent du DPI (Deep Packet Inspection) entre autres choses à ces dictatures. Et bien sûr, lesdites dictatures se servent de ces technos pour traquer les cyber dissidents, les menacer, les mettre en prison, ou pire… bien pire. Le sujet revient régulièrement sur le haut du panier grâce à Reflets, mais aussi à des associations comme l’EFF ou Reporters sans Frontières.

Le vrai coupable ici c’est bien sûr le gouvernement français (droits de l’Homme, tout ça, tout ça…) qui a tiré les ficelles pour que ces jolis contrats qui sont maintenant considérés par l’Europe presque comme des contrats d’armement voient le jour. En effet, c’est carrément la Direction du Renseignement Militaire qui a été mis sur ce coup pour aider à la vente. D’ailleurs, comme le souligne le Wall Street Journal, si on prend le cas de la Libye, cette techno a bien été utilisée de manière massive pour espionner les citoyens du pays.

Tout ceci pue l’argent, la politique et le sang. Souvenez-vous de Kadhafi, invité en grandes pompes à l’Élysée… Il y avait même planté sa tente. Et quelques mois plus tard, c’est cette même France qui condamne les actions du dictateur allant même jusqu’à intervenir directement. Les rats quittent le navire.

Bref, tout ceci pour dire que remuer la politique qui pue n’est pas sans risque. Reflets et Telecomix, par l’intermédiaire de 2 de leurs sources (différentes donc..), viennent carrément de recevoir des menaces de mort. La preuve que ces journalistes et hackers indépendants ont bien mis le doigt sur un truc très très sensible. Impossible de savoir d’où proviennent ces menaces ni si elles sont sérieuses, mais pour se protéger, un peu sous la forme d’une assurance, les petits gars de Reflets ont transmis tout ce qu’ils ont appris au Canard Enchainé. Les petits gars ont encore du lourd sous le coude et nous risquons d’aller de surprises en surprises très prochainement.

Gaffe à vous les gars…

flattr this!


Phoenix Jones, terrible scénario : le super héros en prison ?

via Gizmodo, de Florence le 17 Oct 2011

Phoenix Jones est un super-héros protégeant la ville de Seattle. Malgré toutes vos connaissances en séries et comics, il ne vous dit rien ? C’est tout à fait normal. 

En réalité son identité secrète a été révélée, cet homme n’est autre que Benjamin John Francis Fodor. Toujours rien ? C’est toujours normal, Fodor a un peu trop regardé Kick Ass. A 23 ans cet américain se balade dans la ville, masqué et en costume s’il vous plait. Cela fait un peu plus d’un an qu’il patrouille pour protéger la veuve et les orphelins.

« Je ne ferais jamais de mal à une personne si elle ne causait pas de tort à un autre être humain ». Un discours digne d’un héros sans peur et sans reproche. Sauf qu’à l’heure actuelle, le jeune homme passe son temps dans les tribunaux.

Fodor ou Phoenix Jones, comme vous préférez, est intervenu pour mettre fin à une bagarre. A la sortie d’un nightclub, il a brandi son arme secrète : le spray au poivre.

Le problème, c’est que cette nuit-là, seul le super-héros a fini au poste. La police a considéré la réaction du jeune homme plus que disproportionnée. Ils précisent au passage que la ville n’a pas besoin de super-héros autoproclamés. Le 911 fait très bien son travail.

Cliquer ici pour voir la vidéo.

Le jeune homme est apparu masqué au tribunal, autant vous dire que la cour n’a pas apprécié son accoutrement. Au final l’affaire n’est pas classée et Phoenix Jones risque 5000$ d’amende jumelée à un an de prison. Paradoxal pour un super-héros

Finalement dans l’obligation de dévoiler son identité secrète, il a déclaré aux journalistes :

« Je suis Phoenix Jones. Je suis aussi Ben Fodor. Je suis un père. Je suis aussi un frère. Je suis comme tout le monde. La seule différence, c’est que moi j’ai décidé d’arrêter le crime dans mon voisinage et mon quartier« .

Fodor semble manifestement plus qu’investit de son rôle. Malgré les poursuites, il a affirmé qu’il ne mettrait pas fin à ses patrouilles. La philosophie du jeune homme est limpide, le devoir passe avant tout et un super-héros doit savoir faire des sacrifices.

Aux Etats-Unis, le phénomène est particulièrement développé, le nombre de super-héros actifs est estimé entre 300 et 400 personnes à travers le pays.

Nous sommes du genre curieux, en avez-vous déjà croisé en France ?

[BoingBoing]

 

 

 


Hack de la Nissan Leaf

via Korben, de Korben le 17 Oct 2011

La Leaf vendue aux États-Unis depuis décembre 2010 est une voiture 100 % électrique produite par Nissan. Le truc amusant avec cette voiture, c’est qu’elle fait le bonheur des hackers. Mais attention, au sens noble du terme, c’est-à-dire les bidouilleurs qui ont pris le parti d’améliorer leur voiture.

C’est le cas par exemple de Phil Sadow, un ingénieur électricien, qui a conçu un chargeur beaucoup plus efficace que celui proposé par Nissan. En effet, il faut compter environ 6 000 $ pour faire installer chez soi, une prise de 240 volts utilisée en temps normal (aux USA) pour les sèches linges et ce genre de trucs. Mais cette prise a tellement été « complexifiée » avec des fonctionnalités non nécessaires comme le WiFi, que le prix a flambé.

Simplement en prenant un câble Panasonic utilisé pour du 120 volts, mais conçu pour supporter jusqu’à 250 volts, et des pièces électriques standards, il est parvenu à créer sa propre prise pour la Nisaan Leaf, avec un coût de revient de 239 $. Il la vend sur son propre site et ce montage est utilisable soit sur une prise standard de 240 volts, soit sur 2 prises de 110 volts connectés à des circuits électriques différents. Le truc amusant, c’est qu’il faut encore moins de temps pour charger complètement la voiture avec son système (soit moins de 8h).

16HACK articleLarge v215 Hack de la Nissan Leaf

En tout cas, Nissan n’est pas resté sourd à cette bidouille car après avoir étudié et remis « aux normes » le montage de Phil, la société a annoncé la semaine dernière qu’elle baisserait le prix de ses prises installées à domicile à 1 818 $.

Autre hack sympa, celui de la jauge batterie qui semble défectueuse sur le modèle de base. En effet, avec une batterie pleine, il est possible de faire 160 km avec la Leaf. Le truc, c’est que la jauge de charge n’est pas suffisamment fiable et annonce une décharge prématurée alors qu’il est encore possible de faire pas mal de kilomètres.

Gary Giddings, ingénieur de 69 ans, a reversé complètement le code informatique de la jauge, a corrigé les bugs et l’a amélioré . La jauge est maintenant plus précise et les informations qu’elle donne sont plus complètes. Selon Gary, il est possible de rouler 10 % de plus avec la voiture, ce qui est plutôt pas mal.

Mais le plus important là-dedans, c’est finalement le côté social. Ces ingénieurs bidouilleurs se connaissent tous, s’échangent des tuyaux et essayent de faire de leur voiture, une meilleure voiture, tout en prêtant beaucoup d’attention à l’aspect sécurité de leurs modifications. En effet, une voiture qui « plante », ça peut rapidement avoir de plus grandes conséquences qu’un smartphone mal débloqué.

[Source]

flattr this!


Ce post regroupe toutes les news de la journée que j’ai jugé les plus intéressantes et que je partage via Google Reader.

Digest powered by RSS Digest